Ranchal Studio : pourquoi, comment, que se passe-t-il dans cette aventure cinématographique ?

3 février 2021 | Caroline Li | Ranchal Studio

Pourquoi accueillir ce projet sur la commune ?

La commune a été présélectionnée par la société de production Incognita, en raison de l’intérêt qu’elle portait à un site précis correspondant aux critères du scénariste. 5 autres sites étaient présélectionnés en Auvergne Rhône Alpes*. 

La mobilisation du conseil s’est faite autour de l’idée  que la rencontre entre notre territoire et un évènement culturel de grande qualité sera riche pour les habitants mais aussi pour les professionnels qui bénéficieront d’un cadre favorable à l’exercice de leurs talents . Chacun de nous est concerné par le cinéma, peu d’entre nous en avons une idée des qualités humaines et des compétences techniques mobilisées nécessaires à une telle production. Peu d’entre nous avons une idée du cycle de production partant de la gestation du scénario à sa diffusion en salle . 

Nous espérons que dans les prochaines semaines, acteurs, techniciens, producteur réalisateur lèveront un voile sur leurs métiers et feront partager ce qui fait la magie du cinéma.

Que s’est il passé ces deux dernières semaines autour de « Une Mère » ?

L’accueil du film par la commune est une « aventure » qui délivre chemin faisant son contenu. Sa réussite a reposé sur une coopération étroite entre l’équipe de production et le conseil municipal. Une convention précisant les attentes et exigences  des deux parties (le producteur et la commune) a été signée. 

Nathalie Aubaret, régisseuse, est l interlocutrice permanente de la commune ; elle fait le lien entre les professionnels du cinéma et le territoire. Avec elle, nous avons :

  • transformé en moins d’une semaine le Genêt d’or en centre d’hébergement et en base de travail adaptée à une production de film ; ainsi est né pour quelques semaines « Ranchal studio »
  • obtenu le concours très rapide d’artisans locaux pour les travaux nécessaires à l’installation de l’équipe : Monsieur et Madame Labrosse de St Vincent pour le nettoyage, M. Hugues pour l’électricité, M. Lespinasse de Belmont pour le chauffage, 
  • changé toute la literie et redistribué l’aménagement de l’hôtel, 
  • mobilisé un professionnel disponible, Mr Bayard de Cours,  il sera l’aubergiste du projet
  • mobilisé en urgence les services d’Enedis et du Syder pour réaliser en 48 heures (délais ordinaires 1 mois), la création d’une ligne alimentant le site de tournage ; bravo et merci  à ces techniciens qui ont pris du temps sur leur week end pour installer une solution sans laquelle le Film ne se serait pas réalisé
  • libéré des locaux communaux pour stocker le matériel de décoration 
  • trouvé 25 hébergements de proximité
  • reçu le soutien de madame De Souza qui a modifié son projet de vacances pour les besoins du film

Grâce à  la mobilisation de conseillers, au 1er rang des quels Badou Gardin et Michel Lagoutte, de bénévoles (Camille Gardin, Gérard Depaw),le Genêt d’Or a pu s’adapter aux attentes de nos  hôtes.

La semaine dernière, les décorateurs et bâtisseurs du décor du film « Une Mère » se sont installés sur la commune. Cette phase préalable au tournage est réalisée par des professionnels principalement originaires de la région lyonnaise. Leur travail est essentiel au projet cinématographique. La Maison retenue pour le tournage est à considérer comme un Personnage du film, ils en sont les artisans . Pour réussir ce huis clos, elle mérite tous leurs soins d’exécution d’une œuvre éphémère.

Prochain billet : Comment se fabrique un film ?

NB : Pour assurer le confort et la sécurité de son travail, la production souhaite que la localisation du site ne soit pas mentionnée et demande à celles et ceux qui la connaissent de ne pas s’en approcher.

3 réponses à “Ranchal Studio : pourquoi, comment, que se passe-t-il dans cette aventure cinématographique ?”

  1. Didier PLASSE dit :

    Félicitations à la municipalité et merci à tous les bénévoles. Soyez toutefois vigilants que le nom de Ranchal apparaisse bien dans le générique, même si le lieu-dit porte un autre nom dans le film. Cela n’a pas été fait pour un autre film, tourné dans la maison d’une amie dans le 77.

  2. BARBARA dit :

    Je me permets de répéter ma question : pourrait on obtenir dans votre prochain « billet » si possible, quelques informations sur le contenu du film? Je suppose que pour le scénario ce n’est pas possible…
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *